Sedna Pas à Pas...

13 février 2016

La trousse pour Homme : What else ?

Trousse toilette Homme (6)

L'anniversaire de mon cher Papa arrivant à grand pas, il me restait quelques jours pour lui confectionner un petit quelque chose fait main.

Un petit quelque chose, mais masculin, mais utile, mais élégant.

Un petit quelque chose qui voudrait dire « Papa, je t’aime, regarde ce que j’ai fait pour toi », à la façon de nos bricolages d’école confectionnés de nos toutes petites mains à l’approche de la fête des pères…

Trousse toilette Homme (2)

Trousse toilette Homme (4)

Après un petit brain storming entre Google, et ses blogueuses et moi, plusieurs idées me sont venues à l’esprit.

Une fois le ménage fait (compte tenu – essentiellement – de mes contraintes de temps !), mon choix s’est arrêté sur une trousse de toilette façon cuir, dont j’avais déniché le tuto chez Filetficelles (attention toutefois, il existe quelques correction à apporter, notamment la fixation de la poignée et de la fermeture éclair, qui doivent être cousues contre l’endroit du tissu extérieur, et non son envers, comme indiqué).

Trousse toilette Homme (1)Trousse toilette Homme (16)

Un coupon de simili cuir (Simili cuir Maltese de chez Mondial Tissu), un autre de doublure et un zip laiton plus tard, je me lançai dans la réalisation.

Trousse toilette Homme (17)

Trousse toilette Homme (18)

Par souci pratique, j’ai effectué une modification sur le patron initial en ajoutant une poche zippée.

Même les hommes en effet, quoiqu'on en dise, ont de petites choses utiles à tranporter dans un nécessaire de toilette, et le jeu du "trouve-moi dans ton bazar !" est assez peu bienvenu au terme d'une journée de déplacement professionnel, où l'on aspire à la détente et au repos. Tout doit être à sa place ! la petite poche était donc un impératif !

Trousse toilette Homme (11)

Pour arriver à mes fins lors de cette première expérience de poche intérieure, je me suis entièrement appuyée sur le formidable tutoriel illustré de Sacôtin. Je vous le recommande, les explications sont limpides, et les photographies optimisent la pédagogie du travail.

Par souci cette fois-ci tant esthétique que nécessaire, j'ai voulu une doublure de couleur claire, afin que le contenu de la trousse soit aisément repérable (dans la même logique que la modification précédente). Pour ce faire, j'ai inséré cette très élégante doublure en acétate de chez Tissus Myrtille, camel à pois turquoise, dont j'ai adoré le raffinement !

Trousse toilette Homme (15)Trousse toilette Homme (13)

Un zip laiton pour finir le tout...

Trousse toilette Homme (26)Trousse toilette Homme (23)

 

Bon anniversaire !

Trousse toilette Homme (25)

Réalisation : Taille unique - Tutoriel Filetficelle "Trousse de toilette pour Homme" - Tutoriel Sacôtin "Coudre une poche zippée dans son sac" - Simili cuir Maltese et ZIP laiton Mondial Tissu - Doublure acétate Tissu myrtille.

Posté par SednaPasaPas à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 février 2016

Mmmmmmmh... Fatale !

1173738_225282781137961_2091679012908663366_n

Je ne dirai jamais assez mon amour des Patrons de Vanessa POUZET... Et Fatale Sister n'échappe pas à cet inconditionnel attachement !

Fatale Sister, aînée de sa mini homonyme, est une jupe crayon portée sur la taille, et zippée au dos, sur toute sa longueur. L'astuce glissée sous le look so sexy ? Le zip, montée "tête en bas", fait office de fente. Confort optimal, donc, pour un vêtement irrésistible ! On admirera ainsi l'élégant tour de bassin de celle qui la porte, pour dégager la fente et monter avec classe et glmour une volée de marches d'escaliers... J'adore !

Fatale Sister (7)

La jupe crayon est plus que jamais d'actualité. Nous voulons la porter en toute occasion, l'enfiler les matins où "nous n'avons définitivement rien à nous mettre" avec la parfaite certitude de n'avoir fait aucune faute de goût. Nous voulons l'arborer au bureau lors de la plus sérieuse des réunions, comme autour d'un café avec notre meilleure amie.

Fatale Sister (4)

Fatale Sister (5)

Fatale Sister (3)

Ma Fatale Sister serait noire, donc.

Intemporelle,mudulable, élégante : noire.

Pour la réaliser, il fallait un tissu suffisamment épais et confortable. J'ai opté pour la maille contrecollée ikat noire de chez Mondial Tissu, tissu très suprenant, à la texture proche du néoprène, souple et légèrement extensible.

Fatale Sister (6)

La matière s'est laissée coudre sans difficultés. Avec une aiguille stretch, l'exercice s'est finalement révélé très simple.

Sur cette version sobre et classique, j'ai inséré une doublure noire (aucune couture apparente : promesse tenue !), et monté un zip laiton.

Copie de Fatale Sister (9)

Fatale Sister (23)

Concernant les modifications apportées, j'ai légèrement rapproché et allongé les pinces. J'ai également ajouté 5 cm à la longueur pour une hauteur sous le genou que je trouve particulièrement féminine. 

J'ai cependant manqué de tissu en bas de la jupe pour réaliser la couture finale, qui tire un peu, de ce fait. 

Par ailleurs, l'épaisseur du tissu, et sa difficulté à marquer les plis en font je pense une matière peu optimale pour ce projet. Pour une finition impeccable, un jacquard ou un sergé de coton seraient mieux adaptés, et je retiens cette leçon pour mes prochaines versions...

Copie de Fatale Sister (11)

Car oui, la sororité promet de s'agrandir : d'autres Sister naîtront de ce si joli patron :)

 

Réalisation : Fatale Sister - Vanessa POUZET - T 36/38 - contrecollé ikat noir - Mondial Tissu

Posté par SednaPasaPas à 19:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

31 janvier 2016

Back is Back, le magnifique !

BiB_Black (14)

D’une manière générale, la confiance nait de l’accumulation d’expériences réussies.

Imaginez mon degré de confiance à l’égard des Patrons de Vanessa Pouzet (vous pourrez, si vous le souhaitez, relire mes articles sur les petites « Just a Little Girl », la « Gigoteuse et Hop » ou mon premier « Back is back ») !

Et puisque, lorsque la confiance existe, « on y retourne les yeux fermés », c’est avec une grande sérénité que je me suis plongée dans la réalisation d’un second Back is back, ce patron magnifique...

BiB_Black (11)

Travaillant cette fois-ci une matière dépourvue d’élasticité (un voile polyester noir de chez Toto), j’ai préféré découper cette fois le patron à mi-distance des tailles 36 et 38 (Bien m’en a pris : il tombe pile poil et n’aurait pas souffert un 1/2 cm de moins !).

BiB_Black (13)

BiB_Black (15)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La couture du dos n’a posé aucune difficulté sur ce second modèle, en raison probablement de la finesse du tissu.

BiB_Black (2)

Je réitère tout le bien que je pense de ce patron : confiance re-re-re-renouvelée ;-) 

Merci Vanessa !

BiB_Black

Réalisation : Top « Back is back » - Vanessa Pouzet - T.36/38 – Voile polyester noir et dentelle Toto Nantes – Biais satin noir Tissu Myrtille.

Posté par SednaPasaPas à 19:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 janvier 2016

S’habiller en blanc cet hiver ?... Check !

Burda S 7602 (13)

Le matelassé est à l'honneur !

Difficile en effet de passer à côté de cette matière gaufrée, jouant sur ses aspects texturés et graphiques, et que l'on peut admirer sur des modèles sportwear comme habillés. Le matelassé sophistique les tenues sobres et accessoirise joliment les petites pièces de nos garde-robes.

Vous aurez compris, naturellement, que l’hiver ne passerait pas sans qu’un coupon de matelassé ne rejoigne mon stock grossissant !

A cet effet, j’adresse mes tendres remerciements à l’Homme, qui voit diminuer à vue d’œil l’espace libre de notre appartement avec beaucoup de philosophie et - même - un petit air amusé !

Profitant donc de sa magnanimité à mon encontre, j’achève de ruiner le ménage j’effectuais quelques achats « coup de cœur » pendant les Ventes privées, et fisl’acquisition – entre autres – de ce superbe matelassé à la texture fleurie.

Burda S 7602

Partageant entièrement la devise phare de My Dress Made (blogueuse avertie, des plus prolifiques et magnifiquement inspirante) : un tissu qui s’exprime fortement de lui-même s’associe à une coupe simple et épurée, je choisis d’appliquer le principe au modèle de la Robe Burda n° 7602 (vu et revu sur la Toile récemment car présenté comme le modèle cousu lors de la première émission de la Saison 2 d’un concours de couture bien connu).

A titre personnel, cependant, je trouve celui-ci plus joli : l’encolure arrondie et la poche milieu non visible lui donnent davantage d’attraits.

Burda S 7602 (2)

Pour la réalisation de la toile, je pris le parti de supprimer la couture milieu devant en découpant mon devant au pli, et de ne pas ajouter la poche (j’aime beaucoup l’idée, mais la réserve pour une autre version ;-) )

Je réalisais la robe en 38.

Burda S 7602 (6)

 

Avec Burda, il convient de rajouter les marges de couture (1,5 cm de valeurs de couture et 3cm pour l’ourlet…). Etape fastidieuse et chronophage dont j’avais perdu l’habitude, les couturières indépendantes les insérant quasi-systématiquement à leurs patrons).

Avec patience, donc, je cousais ce brouillon, qui s’avéra finalement être trop large à la taille. 

Pour le modèle définitif, tout en conservant la taille 38 du patron, j'ai creusé les fuseaux du dos en les élargissant de 2cm chacun, et décidais de découper des valeurs de couture d’un centimètre, tout en prévoyant de piquer à 1,5 cm.

 

L’air de ne pas s’en inquiéter, j’appréhendais toutefois l’instant où je m’assiérais face à ma machine à coudre, et lancerais mon merveilleux matelassé sous le pied presseur. Son élasticité allait-elle ruiner mes coutures ?

Je précise à ce stade que je n’ai pas encore fait l’acquisition d’une surjeteuse, et que là-tout-de-suite, c’était donc la MAC ou rien ! Je n’en menais pas large !

Et là… le miracle se produisit ! L’impression de coudre du coton ! Tout glissait à la perfection, pas de vagues, pas de plis, pas de nœuds, pas de décalage de 10 cm entre mon dos et mon devant à l’arrivée après le point d’arrêt…

J’avais tout de même adapté mes outils "au maximum" (j'avais inséré une une aiguille stretch)... Mais la surprise était de taille : ce tissu était clairement mon ami !

La réalisation s’est donc passée sans heurts, du début à la fin, à l’exception d’un mystère resté totalement inexpliqué : l’une de mes manches s’est avérée bien trop large, lors du montage… Pour qui, pourquoi, ? Sans doute avais-je un peu trop étiré mon tissu lors de la découpe…

J’ai donc repiqué des deux côtés à 0,5 cm à l’intérieur de la manche pour la raccorder à l’emmanchure.

 

Porter du blanc en hiver, oui, mais des manches courtes : non ! brrrr...

Je peste souvent sur les robes du commerce qui sont bien souvent vendues sans manches, y compris au plus froid de l’hiver ! Si la couture doit avoir un avantage indéniable, c’est bien celui de pouvoir porter des robes bien chaudes !

J’ai donc prolongé la ligne des manches pour la porter à 50 cm, pour une longueur ¾, que je trouve élégante, et suffisante pour l’intérieur (la prochaine fois, je les affinerai un peu cependant, pour un résultat plus ajusté).

Copie de Burda S 7602 (8)

Burda S 7602 (10)

Burda S 7602 (11)

Verdict : c'est un modèle que j 'apprécie beaucoup, et que je déclinerai très certainement de multiples manières.

Je vois déjà une version jacquard, avec poche et petits zips dorés, une version bi-matière, une version simili cuir.....

Et vous, tentées par ce modèle ?

Réalisation : Robe Burda Style n° 7602 – Matelassé blanc Mondial Tissu – T.36/38

Posté par SednaPasaPas à 11:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Chut... Les chutes !

Vide-poches (1)

De ma Gigoteuse réversible (retrouvez l’article ici), il me restait 50 bons centimètres de cotons, que j’avais conservés en vue d’un usage ultérieur.

Puis, m’est venue l’idée d’offrir à la jeune et heureuse Maman un petit complément « déco » et pratique : des vides poches, tout aussi réversibles que la Gigoteuse.

Vide-poches (7)

Vide-poches (4)

Vide-poches (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ce faire, je me suis référée au très limpide tutoriel des Astuces de la Fée Paillette.

La réalisation ne pose aucune difficulté technique. Il conviendra cependant d’être minutieuse pour la réalisation du point invisible destiné à fermer l’ouverture permettant de retourner l’ouvrage.

J’ai souvenir que l’une de mes Grands-mères insistait toujours pour que l’on finisse à table les plats qu’elle avait préparés : « Pas de restes, pas de restes ! » chantonnait-elle.

Vide-poches (3)

Voici sa devise joliment appliquée à la couture !

Pas de restes, pas de restes !

 

Réalisation : Tutoriel  - T unique – Coton à pois et coton uni Mondial Tissus

Posté par SednaPasaPas à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


La Gig’ à petits pois

Gigoteuse et Hop (2)

Fin novembre, ma sœur donnait naissance à un adorable petit garçon aux yeux gris et aux mimiques adorables.

J’avais bien sur eu le temps d’anticiper sa venue, et, au cours de mes errements sur la toile, j’avais découvert la Superbe Gigoteuse et Hop de Vanessa Pouzet, réversible, ajustable, et déclinable de la naissance au 2 ans.

Particulièrement astucieuse, sa fermeture au moyen de bretelles dont l’extrémité en forme de cœur se glisse dans une boutonnière m’avait immédiatement séduite : ce modèle était tout en douceur, conçu pour le bien-être optimal de Bébé.

Pour une Gig’ destinée à un petit garçon, j’ai retenu des coloris doux : taupe, beige, turquoise… et un soupçon de moutarde pour relever le tout avec une pointe de peps !

Gigoteuse et Hop (5)

Gigoteuse et Hop (1)

 

 

 

 

 

 

J’ai donc associé un coton à pois à un coton uni taupe, et ajouté des passepoils contrastants taupe et turquoise. Pour le rembourrage, j’ai retenu une ouate vaporeuse.

Le montage de la Gigoteuse est d’une réelle simplicité, et les indications de la créatrice, comme toujours, claires, parfaitement illustrées, et bourrées d’humour !

Le « retournage » des bretelles est un peu délicat. L’astuce délivrée par Vanessa de piquer une épingle sur l’extrémité de la bretelle est à retenir : elle m’a bien aidée !

Gigoteuse et Hop (2)

Gigoteuse et Hop (6)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faudra également bien veiller à piquer les côtés jusqu’au repère, afin de ne pas risquer des bords à vifs et une couture inachevée à ce niveau lorsque vous assemblerez le tout.

En revanche, je n’ai rencontré aucune difficulté lors du montage de l’ensemble, toutes les épaisseurs ont glissé avec douceur sous le pied presseur.

Gigoteuse et Hop (4)

Gigoteuse et Hop (7)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai opté pour une version réversible en conservant l'unité de chaque côté (il est loisible, si on le souhaite, de jouer le contraste en inversant le sens des bretelles), et ajustable.

Gigoteuse et Hop (3)

C'est un modèle adorable, que je ferai et offrirai de nouveau avec beaucoup de plaisir si l'occasion s'en présente (mais justement, elle se représente bientôt avec une amie et sa petite choupette à naître ;) ... Chut...)

Réalisation : Gigoteuse & Hop Vanessa Pouzet - T 6-18 mois – Coton à pois, coton uni et passepoils Mondial Tissus

Posté par SednaPasaPas à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 janvier 2016

Short Châtaigne en Jupe : la récidive !

 

Jupe Châtaigne (4)

Après ma version en Jacquard graphique (pour relire l’article, c’est ici) de la « Jupe Châtaigne », j’ai eu très envie de récidiver avec un joli tissu, plus habillé, qui apporterait un peu plus de cachet à cette jupette qi a déjà beaucoup d’atouts à son actif.

Le jacquard noir et lurex « Peau de bête » de Mondial Tissu me faisait des appels du pied peu discrets depuis déjà quelques semaines. J’ai profité d’une heureuse promotion pour me jeter sur l’animal et repartir de la Boutique, avec l’œil fier et brillant du prédateur qui a dominé sa proie !

2014-12-25 001

 Pour cette version, j’ai simplement souligné les poches d’un passepoil en simili cuir noir.

 

Jupe Châtaigne (5)

 

Volontairement, je n'en ai pas ajouté à la ceinture.

En effet, l'imprimé du tissu ayant suffisamment de force, visuellement, je n'a pas souhaité compliquer davantage le modèle.

plutôt qu'une fermeture invisible, j'ai préfér poser in ZIP laiton, très tendance.

Jupe Châtaigne (3)

S’agissant d’une juped’hiver, je l’ai également doublée.

Jupe Châtaigne (6)

Verdict : Il ne se passe plus une semaine sans que je ne la porte ! J'en suis fan :-)

 

Copie de Jupe Châtaigne (22)

Jupe Châtaigne (19)

Jupe Châtaigne (13)

 

 

Réalisation : Short Châtaigne – Deer and Doe – Tutoriel « Châtaigne en jupe » de Telle une Estelle  - T.38 – Jacquard noir et lurex Peau de bête et Simili cuir noir Mondial Tissu.

Posté par SednaPasaPas à 21:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Annabelle : la blouse !

Anabelle blouse - RDC (8)

Après avoir expérimenté le modèle de la Robe Annabelle de République du Chiffon (retrouver la première version : ici), qui m’avait conquise, j’ai vivement souhaité réutiliser ce patron pour une blouse légère.

J'avais fait un tour chez Mondial tissu, et rapporté de ma virée quelques coupons dans un esprit "Black and White".

 

Tissus Black and White

 

C’est le satin imprimé qui a retenu mon attention pour ce vêtement : je recherchais un imprimé avec un petit motif régulier.

 

Anabelle blouse - RDC (18)

Anabelle blouse - RDC (17)

 

 

 

 

 

 

 

J’ai choisi un simili cuir noir pour les empiècements, et ajouté un passepoil fantaisie aux couures du col, et entre celles joignant les empiècements aux devant et dos.

Pour ce faire, j’ai raccourci les devants et dos de 28 cm, tout en conservant la découpe droite (pour une prochaine version, peut-être essaierai-je un tracé plus arrondie).

Anabelle blouse - RDC (15)

 

Et hop !

 

Cette version blouse est très simple à réaliser.

 

 

 

 

Ce nouveau petit haut s’accommode parfaitement d’un short en laine, comme ici, mais également d’un jean ou d’un petit pantalon noir.

 

 

Anabelle blouse - RDC (7)

Copie de Anabelle blouse - RDC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anabelle blouse - RDC (20)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisation : Robe Annabelle by République du Chiffon – Satin imprimé, simili cuir noir et Passepoil fantaisie Mondial Tissu - T.38. 

 

Posté par SednaPasaPas à 20:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Short Châtaigne en Jupe : première infraction !

DSC_0279

L’hiver dernier, alors que l’on entre dans le cœur de ces mois privés de lumière et de chaleur, et que l’on s’emmitoufle sans fin dans des épaisseurs de laine de mouton, d’alpage, d’angora… Tant tout ce qui peut avoir des poils et qui ne laisse rien dépasser…  j’ai envie d’un short !

Un joli short, avec des détails qui lui donneraient un aspect féminin et qui l’éloigneraient du « déjà vu ». Pas trop court, et idéalement garni de jolies poches… Bref, un short sympa, pour égayer mes tenues d’hiver !

Et là, Tadaaam, je découvre, en opérant scientifiquement une recherche Google « images » avec les mots clé « patron » + « couture » + « short », je découvre donc l’adorable short Châtaigne de la marque de patrons d’Eléonore, créatrice indépendante : Deer and Doe (cela devait être le premier achat d’une série de ses patrons : Chardon, Réglisse, Belladone… Mais je vous les réserve pour la suite J ).

Je commence à imaginer mon modèle, je déniche d’ailleurs un chouette petit lainage chez Tissu Myrtille à cet effet, et là …. Re-Tadaaaam ! Je découvre le tutoriel de Telle une Estelle intitulé « Châtaigne en jupe », qui explique comment transformer très simplement le patron du short en patron de jupe mi- longueur, tout en maintenant les particularités qui valorisent le modèle d’Eléonore (ceinture, poches…).

Voici l'une des déclinaisons de Telle une Estelle : Inspirant, n’est-ce pas ?

Vesrion 1 EstelleEt je fond !

Les versions de la « Jupe Châtaigne » distillées sur la toile sont plus belles les unes que les autres.

Je raffole de l’empiècement de ceinture en triangle héritée du short, j’aime sa coupe ajustée, j’adore les poches, que je vois régulièrement soulignées d’un passepoil. Même les fonds de poches de ces réalisations sont réjouissantes ! Liberty, pois, tissu contrastant, le patron a été exploité à son paroxysme, et toujours avec beaucoup de goût.

 

Les petits doigts de Laura

Frénésie

 

 

 

 

 Ici la version des Petits doigts de laura ou encore celle de Frénésie et moi en sont quelques charmants exemples.

 

Je me lance à mon tour, avec un brin d’appréhension car les points techniques sur ce vêtement sont nombreux.

 

Pour cette jupe de fin d’hiver, je voyais bien une matière épaisse, aux tonalités neutres.

J’ai découvert ce très beau Jacquard graphique noir et blanc chez Mondial Tissu qui me semblait tout à fait correspondre à mon projet. Petite erreur : je n’en prenais alors que 50 cm… J’allais découvrir assez vite que j’avais évalué mon besoin un peu justement.

Pour rester fidèle à mon souhait d’opter pour un esprit incolore, noir et blanc, je décide de souligner les coutures d’un passepoil gris, la demi-teinte.

Problème : le passepoil proposé dans le commerce ne convient pas : le lurex argent est trop blanc, le gris, trop terne. Mon tissu offre une légère brillance et j’ai envie de la prolonger au travers de mes finitions.

Qu’à cela ne tienne, j’ai bien vu passer des tutoriels sur Internet et je crois savoir que l’on peut faire son passepoil soi-même… Ce sera mon plan B !

Je sors donc de la boutique avec mon Jacquard, un cordon et un coton gris irisé pour confectionner mon passepoil (il me servira également à réaliser les fonds de poche et la doublure de la ceinture).

Je réalise la toile en taille 38 pour la taille, et taille 40 pour le reste de la jupe : c’est un peu large. Le modèle définitif sera cousu en Taille 36 pour la taille, taille 38 pour les hanches.

Sur cette jupe, j’ai effectué quelques petits justement : j’ai décidé de prolonger la courbe des hanches le long des jambes et obtenir ainsi un effet plus ajusté que je préfère. Un passepoil (« maison », donc) a été inséré aux coutures de la ceinture au aux bordures des poches.

J’ai également terminé l’ourlet par un biais rapporté, en utilisant celui fait « maison »( confectionné pour la réalisation du passepoil).

En raison de l’épaisseur du tissu, cependant, il a été nécessaire de recourir à une couture à la main, ma machine ayant dit NIET face aux 4 couches de biais replié et aux deux épaisseur qui formaient l’ourlet de la jupe.

De son côté, mon trop petit coupon de tissu initial m’a obligée à une concession pour la réalisation des poches, consistant à diviser le fond de poche en deux, et utiliser mon coton irisé pour la partie inférieure de celle-ci.

Si à plat, cette petite bidouille passe inaperçue, en revanche, elle est apparente lorsque la jupe et portée, en raison de l’étirement du tissu au niveau des hanches… A ne pas reproduire, mauvaise idée J

Mon ZIP un peu trop visible… Je dirais qu’en dehors de ces quelques désagréments, mon résultat est plutôt à la hauteur de mes attentes.

 

DSC_0275

Conclusion 1 : j’aime beaucoup cette jupe, que je porte en toute saison.

Conclusion 2 : j’ai toujours envie d’un short ! J

 

Réalisation : Short Châtaigne – Deer and Doe – Tutoriel « Châtaigne en jupe » de Telle une Estelle  - T.38 – Jacquard graphique et coton irisé Mondial Tissu.

Posté par SednaPasaPas à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Back is Back, le sublime…

Back is back - V Pouzet (2)

Après avoir expérimenté avec bonheur le patron « Just a Little Girl » de Vanessa Pouzet (pour  relire l’article : c’est ici), j’ai souhaité coudre pour moi-même une de ses merveilles créatives.

C’est très rapidement que mon choix s’est porté sur le top « Back is back » (rien qu’en prononçant ce nom, on se sent déjà très classe, n’est-ce pas ? J ).

Chic, sophistiqué, glamour (vous noterez que nous avons déjà ici au moins trois thèmes pour tenter de remporter une couronne en courant les boutiques à Paris J )… Bref, parfait.

Le must : il est déclinable en version « Sexy chocolat », avec une plongée vertigineuse du décolleté V du dos vers votre chute de reins !

 

J’ai réalisé une toile. Pour une fois, cette étape n’a rien apporté au projet puisque la taille et la coupe étaient parfaitement ajustées.

Back is back - V Pouzet (5)

 

 

Pour confectionner mon vêtement définitif, j’ai retenu un crêpe polyester et une résille plumetis légèrement élastiques pour plus de confort (choix judicieux car il s’avèrera finalement que la Taille 36 est légèrement juste pour moi, l’erreur provenant de ce que ma toile était faite dans une matière assez extensible, donc trompeuse sur le rendu final. Erreur actée pour l’avenir !).

 

Il convient d’être un peu patiente et minutieuse pour la pose du biais – surtout sur la dentelle, fragile – en veillant à ne pas trop tirer sur le tissus comportant de l’élasthanne, pour éviter la formation de vagues le long des coutures, qui naissent souvent de la rencontre entre deux matières à forte différence d’élasticité.

 

 

 

Un « choc des cultures » dans l’univers des textiles, qui se passe paisiblement tant que l’on prend bien soin de ne pas favoriser l’une des parties plus que l’autre. Un principe de vie du quotidien, tout simplement, la couture fonctionne aussi sur ces bases, semble-t-il… J

 

Petite  difficulté supplémentaire rencontrée lors du montage : les deux dos surmontés du biais ne passaient pas ensemble sous mon aiguille : trop d’épaisseur, celle-ci n’a rien voulu entendre !

 

Back is back - V Pouzet (3)

 

 

J’ai donc opté pour des petits points de maintien sur toute la longueur du dos, qui finalement ne me déplaisent pas… :-)

 

Réalisé en beige, j’ai eu le plaisir de l’étrenner plusieurs fois avant l’arrivée du froid. Il est un de mes petits tops fétiches !

Je l’agrémenterais volontiers de manches, afin de pouvoir le porter un peu plus longtemps dans la saison fraîche : et hop, un projet de plus sur mon interminable To Do List… !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2014-12-25 015

2014-12-25 017

 

 

 

 

 

 

 

 

2014-12-25 018

2014-12-25 035

 

Réalisation : Top « Back is back » - Vanessa Pouzet - T.36 – Dentelle plumetis beige Toto Nantes – Crêpe polyester beige et biais satin beige Tissu Myrtille.

Posté par SednaPasaPas à 14:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,